Standard de la race

Tête :

Crâne : Le haut du crâne est plat voire légèrement arrondi, laissant parfois entrevoir la protubérance occipitale. Le crâne est aussi large que long.

Stop (Dépression fronto-nasale) : Modéré mais marqué.

Truffe : Couleur rouge chez les sujets à robe rouge-merle ou rouge, elle est noire chez les sujets à robe bleu-merle ou noire. La truffe est de préférence entièrement pigmentée. Toute dépigmentation partielle de la truffe constitue un défaut, voire un défaut grave lorsque la dépigmentation atteint 25 à 50% de la truffe.

Museau : Modérément large et épais, il va en s’amenuisant progressivement vers son extrémité arrondie sans pour autant paraître lourd, carré, en sifflet ou fuyant. Sa longueur est égale à celle du crâne. Vus de profil, les axes longitudinaux supérieurs du crâne et du chanfrein sont légèrement convergents, la partie antérieure du crâne s’inclinant légèrement en direction de la truffe.

Lèvres : Assorties à la couleur de la robe et bien jointives. 

Mâchoires/dents : Articulé en ciseaux complet et régulier. Les sujets dont certaines dents sont cassées, manquantes ou décolorées suite à un accident ne doivent pas être pénalisés. Tout prognathisme supérieur ou inférieur constitue un défaut entraînant l’exclusion.  

Yeux: Insérés obliquement, en forme d’amande, ils sont proportionnés à la taille de la tête et ne sont ni saillants ni enfoncés dans leur orbite Les yeux sont soit vairons, soit de même couleur. Les couleurs suivantes sont autorisées quelle que soit la robe : marron, bleu, noisette, ambre ou toute combinaison de ces couleurs, y compris les mouchetures et marbrures. Le pourtour des paupières est entièrement pigmenté de rouge chez les sujets à robe rouge ou rougemerle, il est rigoureusement noir chez les sujets noirs ou bleu-merle. L’expression est vive, attentive et intelligente. Le regard peut être réservé voire méfiant vis-à-vis des étrangers.

 Oreilles : Triangulaires, de taille modérée, attachées haut sur la tête. Lorsque le sujet est attentif, les oreilles se replient vers l’avant ou sont en rose sur les côtés. Les oreilles dressées et pendantes sur toute leur longueur constituent un défaut grave.

Cou : Ferme, bien défini et proportionné au corps. Modérément long et légèrement arqué au niveau de son bord dorsal; bien inséré entre les épaules.

Corps : Ferme et tonique. Ligne du dessus : Le dos est ferme et droit du garrot jusqu’aux hanches aussi bien en station debout qu’en mouvement. Garrot : Les omoplates sont longues, plates, assez rapprochées au niveau de leur attache au garrot et bien relâchées.

Dos : Ferme et droit du garrot jusqu’aux hanches aussi bien en station debout qu’en mouvement.

Rein : Fort et large vu du dessus. 

Croupe : Modérément oblique.

Poitrine : Pleine et profonde, descendue jusqu’aux coudes, avec des côtes bien cintrées. Ligne du dessous et ventre : Ligne du dessous modérément levrettée.

Queue : La queue est de préférence courte naturellement, ou écourtée. Lorsqu’elle est écourtée, il doit subsister un moignon rectiligne dont la longueur ne doit pas excéder trois (3) pouces (dans les pays où cette pratique n’est pas interdite par la loi). Laissée naturelle, la queue pend en formant une légère courbe lorsque le sujet est au repos. Quand le chien est excité ou en mouvement, la queue est portée relevée et fortement recourbée.

Membres anterieurs : Vue d’ensemble : Les antérieurs sont toniques et proportionnés aux postérieurs. Les antérieurs sont bien d’aplomb, perpendiculaires au sol, droits et forts. L’os présente une coupe transversale ovale plutôt que ronde.

Epaule : Les omoplates sont longues, plates, assez rapprochées au niveau de leur attache au garrot et bien relâchées.

Bras : L’humérus présente une longueur égale à celle de l’omoplate et forme avec cette dernière un angle d’environ 90°.

Coude : L’articulation du coude est équidistante du sol et du garrot. Vu de profil, le coude doit être situé à l’aplomb du garrot. Les coudes sont bien appliqués aux côtes, jamais décollés. Avant-bras : Droit et fort. L’os présente une coupe transversale ovale plutôt que ronde. Métacarpe : Court, épais et fort mais néanmoins souple ; très légèrement oblique vu de profil.   Pieds antérieurs : Ovales et compacts, avec des doigts bien serrés et bien cambrés, des coussinets épais et coriaces, des ongles courts et durs. Les ongles admettent toute combinaison de couleur.

Membres postérieurs: Vue d’ensemble : L’écartement des postérieurs est à peu près égal à celui des antérieurs au niveau des épaules. L’angulation du bassin et du fémur est égale à celle de l’omoplate et du bras, c’est-à-dire proche des 90°.

Cuisse : Bien musclée, mais pas trop. Grasset (genou) : Clairement défini. Jarret : Court, modérément coudé de manière que les métatarses soient perpendiculaires au sol.

Métatarses : Courts, perpendiculaires au sol vus de profil et parallèles entre eux vus de l’arrière.

Pieds postérieurs : Ovales et compacts, avec des doigts bien serrés et bien cambrés, des coussinets épais et solides, des ongles courts et durs. Les ongles admettent toute combinaison de couleur.

Les allures sont fluides, dégagées et faciles, révélant l’agilité de mouvement du Berger miniature américain. Les foulées sont régulières et couvrent bien le terrain. Les antérieurs et postérieurs se meuvent parallèlement entre eux dans l’axe longitudinal du corps. Au fur et à mesure que le chien prend de la vitesse, les pieds antérieurs et postérieurs convergent vers la ligne centrale de gravité du corps, tandis que le dos reste ferme et droit. Au trot, le cou se porte naturellement vers l’avant, la tête se trouvant ainsi presque au niveau de la ligne du dessus voire légèrement plus haut. 

Robe : Dans l’ensemble, la robe doit donner une impression de modération. Le poil est de texture moyenne, raide à ondulé, imperméable et moyennement long. La densité du sous-poil varie en fonction du climat. 

Qualité du poil : La tête et la partie antérieure des membres sont recouvertes d’un poil court et lisse. Des franges modérément fournies garnissent l’arrière des antérieurs et la culotte. Le jabot et la crinière, modérés, sont plus fournis chez les mâles. Le poil doit être laissé au naturel, à l’exception des oreilles, des pieds, de l’arrière des jarrets, des métacarpes et de la queue dont on admet qu’ils soient toilettés. Les moustaches sont de préférence laissées naturelles. Toute robe atypique constitue un défaut grave.  

Couleur du poil : Fond de la robe : Les couleurs de robes sont variées et propres à chaque individu. On admet, sans ordre de préférence, les couleurs suivantes : noir, bleu-merle, rouge, rouge et foie ou foie-merle. Les robes merles doivent présenter des marbrures, des mouchetures ou des tachetures. On admet que le sous-poil soit légèrement plus clair que le poil de couverture. Les marques asymétriques ne constituent pas un défaut.

Marques feu : Les marques feu ne sont pas obligatoires mais lorsqu’elles sont présentes, toutes les combinaisons sont autorisées aux endroits suivants : autour des yeux, sur les pieds, les membres, la poitrine, le museau, l’intérieur du cou, la face, face interne de l’oreille, sur la ligne du dessous, sous la racine de la queue et/ou sur la culotte. Les nuances feu se déclinent du beige-crème aux reflets rouille profonds, aucune n’étant préférable aux autres. Sur la face, les membres, les pieds et la culotte, on admet que les marques feu se confondent avec les bigarrures ou avec le fond de la robe.

Marques blanches : Les marques blanches ne sont pas obligatoires mais lorsqu’elles sont présentes, elles ne doivent pas être envahissantes. La présence de mouchetures sur les marques blanches est autorisée. En tête, le blanc ne doit jamais prédominer.  Le pourtour des yeux est rigoureusement pigmenté : chez les sujets à robe rouge-merle ou rouge, il est pigmenté de rouge ; noir chez les sujets à robe bleu-merle ou noire. Il est préférable que les oreilles soient intégralement pigmentées. Toutes les combinaisons de marques blanches sont autorisées aux endroits suivants : museau, joues, haut du crâne, liste en tête, cou (collier partiel ou total), poitrine, ventre, antérieurs, partie inférieure des postérieurs (jusqu’aux jarrets) et/ou grasset (discrètement souligné par les marques blanches).  De profil, on admet qu’un peu de blanc puisse dépasser de la ligne du dessous, à condition de ne pas remonter de plus d’un pouce au-dessus des coudes. La présence d’un collier blanc ne doit pas empiéter sur le garrot. On admet que la queue naturelle (non coupée) soit marquée de blanc au niveau de sa pointe.

 Taille et poids : Hauteur au garrot : Mâles : de 35,5 cm à 46 cm (pointe du garrot) Femelles : de 33 cm à 43,5 cm inclus (pointe du garrot)

Poids : Le poids idéal d’un individu dépend de sa taille, de son sexe et de sa morphologie.  Defauts: Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sur sa capacité à accomplir son travail traditionnel.

Defauts graves : • Robe atypique. • Oreilles dressées ou pendantes sur toute leur longueur. • Truffe dépigmentée de 25 à 50%. • Oreille marquée de blanc à plus de 25%.

Defaut Entrainant l'exclusion

• Chien agressif ou peureux.

• Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental.

• Taille inférieure à 35,5 cm ou supérieure à 46 cm pour les mâles ; taille inférieure à 33 cm ou supérieure à 43,5 cm pour les femelles. Les tailles minimales préconisées dans le présent standard ne s’appliquent pas aux mâles et femelles âgés de moins de six mois.

• Truffe dépigmentée à plus de 50%. 

Ajouter un commentaire

Anti-spam